GanVaNof log.jpg

En direct avec notre Villages de Jeunes Gan Vanof de Petakh Tikva

"Anna, notre jeune volontaire néerlandaise, fait un excellent travail dans le chenil du village de jeunes Gan Vanof à Petach Tikva. Elle était sur le point de monter dans la voiture d'Ella, la dresseuse de chiens, qui la ramenait à Tel Aviv, lorsque les sirènes ont signalé l'arrivée de roquettes.

Anna avait trop peur de retourner à Tel Aviv, alors le personnel du village de jeunes a insisté pour qu'elle reste à Gan Vanof.
Elle a rejoint un groupe d'une trentaine d'élèves réfugiés dans l'une des salles de classe renforcées et protégées contre les roquettes. Lorsqu'un membre du personnel, qui vit sur le campus, a invité Anna à rester avec sa famille et à dormir dans une chambre à l'épreuve des bombes chez lui, elle a été heureuse d'accepter.

Dans le plus pur style israélien, la famille a accueilli Anna à bras ouverts, s'assurant qu'elle téléphonait à sa mère aux Pays-Bas, membre de longue date de la WIZO Hollande, pour la rassurer que sa fille était saine et sauve.

Anna a dormi profondément, ne se réveillant même pas au son de la sirène au milieu de la nuit, en sécurité dans sa chambre renforcée. Au matin, le village de jeunes lui a trouvé un taxi pour la ramener à Tel Aviv.

Anna est volontaire en Israël jusqu'à la fin du mois de juillet, dit-elle,
"J'apprends tellement de choses, et tout le monde est si gentil avec moi"."

En direct avec notre Villages de Jeunes de Nahlat Yehouda

NAHLAT.png

Le Village de Jeunes WIZO Nahlat Yehouda à Rishon Lezion, sponsorisé par la Suisse, accueille environ 180 jeunes qui vivent et étudient sur le campus.


“Lorsque les premières sirènes et explosions ont retenti, le personnel et les jeunes ont été pris au dépourvu. Tout le campus s'est dirigé vers les abris dans la panique, mais l'agent de sécurité a immédiatement pris les choses en main, calmant les étudiants effrayés et mettant en pratique les procédures d'urgence.
 

Les parents étrangers et les parents israéliens qui voulaient absolument savoir si leurs enfants allaient bien ont été rassurés par téléphone par le personnel qui a travaillé toute la nuit pour les calmer, eux et les jeunes du campus. Ils avaient appris qu'un missile avait frappé directement le centre-ville de Rishon Lezion, faisant un mort et de nombreux blessés.
 

Sur les conseils des organes gouvernementaux, tous les jeunes du dortoir ont été ramenés chez eux hier par du personnel qui a conduit du Nord au Sud d'Israël pour les amener en toute sécurité devant leur propre porte.
 

Le personnel de sécurité municipal s'est rendu au Village pour se faire expliquer les règles de conduite appliquées dans les situations d'urgence.
Les étudiants “Naaleh“ (les jeunes qui ont fait leur alya avant leurs parents et qui vivent et étudient au village) restent sur le campus sous l'œil vigilant du personnel. Toutes les activités habituelles de la ville ont été annulées. À la place, les étudiants profiteront d'activités variées, relaxantes et basées sur l'art à l'intérieur.

 

Leur sécurité et leur bien-être émotionnel sont d'une importance capitale pour la WIZO.“