Rechercher

“Je pensais devenir folle...“

Les familles désemparées du kibboutz Or HaNer, près de Sdérot, ont trouvé du réconfort dans le centre “Beit Heuss“, parrainé par la WIZO Allemagne, situé à Herzlia Pituach.

Pendant les deux semaines qu'elles ont passées à Beit Heuss, leur vie a été égayée par une foule d'activités : des histoires pour les enfants, de la thérapie par l'art, des thérapies de relaxation, des visites à la piscine locale, des conseils en matière de traumatisme, de la zoothérapie et de la "nourriture pour l'esprit, le corps et l'âme".

L'une des femmes raconte que lorsqu'elle a dit avoir entendu des coups sous le plancher de sa maison, son mari et ses amis ne l'ont pas crue.

"Je pensais que je devenais folle", a-t-elle raconté, “jusqu'à ce que l'on apprenne que des terroristes du Hamas avaient creusé des tunnels sous les maisons du kibboutz“.


Saya Malkin, présidente de Beit Heuss, s'est jointe à Tova Ben-Dov, présidente de la WIZO Mondiale, pour une séance de shiatsu avec les familles.


Ces familles sont heureuses d'avoir la WIZO dans leur vie.

14 vues0 commentaire