Rechercher

La Knesset a élu Isaac Herzog comme 11e Président d'Israël "J'accepte la lourde responsabilité...

et le privilège de servir l'ensemble du public israélien".



Lors d'une élection qui s’est tenue à la Knesset mercredi, à bulletin secret, le président de l'Agence Juive Isaac Herzog a été élu 11e président de l'État d'Israël, avec 87 voix. La seconde candidate en lice, Miriam Peretz, lauréate du prix Israël, a obtenu 26 voix.

Herzog entrera en fonction à la fin du mandat du président Reuven Rivlin, le 9 juillet.

Peu après avoir été informé de sa victoire électorale, le nouveau président élu, a déclaré : "Avec un sentiment d'émerveillement et une grande excitation, j'accepte le choix de la Knesset à mon égard pour le poste de 11e président de l'État d'Israël. Je tiens à remercier chacun des membres de la Knesset pour la confiance qu'ils m'ont accordée. J'accepte la lourde responsabilité que vous avez placée sur mes épaules et le privilège de servir l'ensemble du peuple israélien à ce poste élevé."

Puis il a ajouté : "Je remercie Mme Miriam Peretz, une héroïne israélienne, pour avoir servi de symbole et d'inspiration à tous les citoyens d'Israël, pour s'être levée d'un chagrin sans fin et avoir choisi la vie. Miriam, je vous tends la main et espère une coopération fertile entre nous au nom de la société israélienne.

"J'ai l'intention d'être le président de tout le monde. De prêter une oreille attentive à chaque position et de respecter chaque personne. De marquer les lignes de connexion et de construire des ponts de compréhension, afin de rapprocher même les parties les plus éloignées des querelles - ici parmi nous, et avec nos frères et sœurs à l'étranger également.

"Les défis sont multiples et ne doivent pas être minimisés. Il est vital de traiter les blessures sanglantes que notre société a subies au cours de la période récente ; nous devons protéger la position internationale d'Israël et sa bonne réputation au sein de la famille des nations ; lutter contre l'antisémitisme et la haine d'Israël ; protéger les fondements de notre démocratie ; et se montrer à la hauteur de l'heure de cette nation."

Herzog a conclu sa déclaration en disant : "Vive l’État d'Israël".


Portrait


Isaac (“Bougie“- surnom que sa maman d'origine égyptienne lui aurait donné) Herzog a été élu à la fonction honorifique de président de l’État d’Israël mercredi 2 juin, et va donc remplacer pour les 7 années qui viennent l’ancien président Reuven Rivlin.


Né à Tel-Aviv en 1960, avocat de formation, il est le fils de Chaim Herzog, 6ème président de l’État d’Israël, né en Irlande et président de l’état pendant 10 ans, de 1983 à 1993. Son grand-père, le rabbin Yitzhak Halevi Herzog, a été le premier Grand Rabbin d'Irlande pendant plus de dix ans, avant de devenir Grand Rabbin de Palestine, puis d'Israël, de 1936 à 1959.


Son oncle Abba Eban, peut-être le diplomate le plus célèbre du pays, a été Ministre des Affaires Étrangères et ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies et des États-Unis.


La carrière politique d'Herzog a débuté en tant que secrétaire de cabinet d'Ehud Barak entre 1999 et 2000. Il s'est ensuite présenté à la Knesset sur la liste travailliste entre 2003 et 2018, gravissant les échelons en occupant divers postes ministériels jusqu'à prendre la tête du parti de 2013 à 18, avant de se présenter sans succès au poste de Premier ministre en 2015.


Après avoir perdu la direction du parti, il a été nommé en 2018 président de l'Agence juive, organisme qui assure la liaison entre Israël et la diaspora juive, dans un rôle qui l'a aidé à continuer à cultiver des connexions politiques et à monter sur scène au niveau national et international.



11 vues0 commentaire