Rechercher

Traiter les "blessures invisibles de la guerre" des enfants, des jeunes et des familles d'Israël


On estime que 75 % des enfants de Sdérot, et des villes touchées par les attaques des roquettes durant l'Opération Gardien des Muraille, il y a quelques semaines, présentent des symptômes de stress post-traumatique.

On estime également que près de 50 % d'entre eux souffrent d'un véritable trouble de stress post-traumatique (TSPT). Ce trouble psychologique très grave et de longue durée peut se manifester des semaines, des mois, voire des années après les événements traumatiques.


Pour répondre à ce terrible problème, la WIZO offre des services de soutien professionnel à des milliers d'enfants et de familles, et la demande ne cesse de croître.


Nous savons qu'à chaque nouvelle vague de guerre et de terreur, la demande pour ces services augmentent.


Votre soutien nous permettra d'aider davantage d'enfants et de familles touchés par la guerre.

9 vues0 commentaire